">

Blogue

12 août 2020

Cinq façons d'économiser sur les coûts de chauffage et de climatisation dans votre local commercial

Nous vivons une été battant des records caniculaires. C’est une bien bonne nouvelle pour ceux et celles qui aiment profiter de leur piscine ou se prélasser à la chaleur. Cependant, personne ne désire travailler dans un environnement trop chaud; c’est pourquoi de telles températures peuvent avoir un impact majeur sur la facture de climatisation de votre local commercial. 

Nous avons donc pris l’initiative de vous donner quelques conseils afin de réduire le montant de cette dernière et, par conséquent, d’adopter des habitudes plus écoénergétiques.

 

1. Nettoyer les filtres des climatiseurs

Même si ce conseil semble couler de source, puisqu’il fait appel à votre bon jugement, nous oublions souvent de faire nettoyer les filtres des climatiseurs, surtout si ces derniers sont un système saisonnier, c’est-à-dire que vous ne les utilisez pas pour le chauffage en période hivernale, mais seulement à titre de climatiseurs l’été. 

Nettoyer les filtres augmentera l’efficacité des appareils. De plus, cette initiative donnera une qualité d’air optimale à votre clientèle et à vos employés. 

Afin de vous assurez que le travail soit effectué de manière appropriée, faites appel à des experts! Même si, à première vue, vous voyez cette procédure comme une dépense, il est préférable d’y avoir recours, puisqu’elle permet de prévenir les bris de vos appareils.

 

2. Bien régler la température

Souvent, nous désirons ressentir une fraîcheur instantanée, ce qui nous pousse à réduire de manière considérable (parfois exagérée) la température de nos climatiseurs. Dans les faits, il est préférable de toujours conserver une température ambiante variant entre 22 et 25 degrés. 

Pour avoir une consommation d’énergie écoresponsable et réduire vos coûts, il est conseillé de maintenir un écart de cinq degrés avec la température extérieure. Fiez-vous à nous : de cette manière, vous serez  toujours confortable! 

 

3. Réduire la vitesse des ventilateurs en zones mortes

Les moteurs de ventilation constituent la plus grande source de consommation d’énergie, puisqu’ils fonctionnent souvent en permanence. Une bonne façon de réduire cette consommation inutile est de les éteindre dans vos zones mortes. Par zones mortes, nous entendons ici les zones qui sont inutilement refroidies. En évitant de refroidir ces endroits, vous gagnez en énergie électrique! 

 

4. Pratiquer le free cooling 

Votre environnement vous offre de la ventilation gratuite, alors utilisez-la! Par exemple, lorsque la température est plus base, notamment le soir, profitez-en pour fermer votre système de climatisation. De cette façon, vous éviterez les dépenses inutiles. L’énergie non utilisée lors de ces périodes pourra donc être utilisée lors des journées plus chaudes en introduisant cet air frais en surventilation. Le bâtiment emmagasinera cette énergie, ce qui réduira d’autant le temps de fonctionnement de la climatisation.

 

5. Faire l’ajout de mur végétalisés

Dans de nombreux cas, les plantes sont nos plus grandes alliées et, encore une fois, elles le sont dans cette situation! En plus d’être esthétiquement plaisant, l’ajout de plantes dans votre environnement fera une différence marquée dans l’utilisation d’énergie de votre espace. La présence de végétaux en contact direct avec les murs d’une habitation permet de réduire l’émissivité du rayonnement solaire de plusieurs degrés.

 

CONCLUSION

C’est cinq petits conseils ne sont qu’un départ pour vous permettre de parvenir à un établissement plus écoénergétique. En les appliquant ou en les combinant à d’autres mesures, vous réduirez considérablement votre facture! 

 
Précédente
Suivante