">

Blogue

5 octobre 2020

Quand doit-on remplacer un chauffage à l'huile? Quels en sont les coûts? Faut-il procéder à une décontamination?

Beaucoup de ménages possèdent encore un système de chauffage à l’huile. Étant donné qu’il s’agit d’une énergie fossile non renouvelable, plusieurs font cependant le choix de changer entièrement leur système chauffage. À long terme, le prix de l’électricité est plus stable que celui du mazout. De plus, d’un point de vue écoresponsable, plusieurs options sont à considérer lors des travaux. 

 

Quand changer son système de chauffage à l’huile?

Si votre système de chauffage est âgé de moins de 15 ans, ne vous inquiétez pas, son remplacement n’engagera pas des coûts fulgurants. Cependant, un appareil de chauffage central a normalement une durée de vie de 25 ans.

 

Remarquerez-vous une augmentation du rendement?

En principe, le rendement d’un nouvel appareil pourrait ne pas entraîner une diminution assez substantielle de la note de chauffage pour récupérer, dans un délai raisonnable, l’effort financier consenti au remplacement. Là où vous remarquerez une différence de rendement et de dépenses, c’est si vous faites le changement pour un appareil utilisant l’électricité.

 

Plusieurs options possibles 

Il existe maintes façons de s’attaquer aux coûts de chauffage élevés. Il est possible de modifier, de remplacer et même de convertir une installation de chauffage existante. On peut aussi s’employer à emprisonner la chaleur ou à faire obstacle aux infiltrations d’air froid.

 

Surveillez pour voir si vos sols sont contaminés

La contamination des sols est une préoccupation environnementale sérieuse. L’utilisation d’un chauffage à l’huile, surtout si ce dernier date de plusieurs années, entraîne malheureusement ce genre de risque. Si vous avez le moindre doute ou si vous repérez un signe de fuite de mazout, il est primordial de faire appel à des experts pour évaluer la situation et effectuer une décontamination des sols. 

 

Décontamination des sols 

En effet, s’il y a eu fuite de votre réservoir, le sol sera contaminé. Dans ce cas, une décontamination s’impose. Dans plusieurs cas, les gens ont cru que leur réservoir était vide et qu’il ne leur causerait aucun problème dans le futur. Cependant, certains réservoirs ne sont pratiquement jamais vides. La prise d’alimentation acheminant l’huile à la maison étant toujours installée à quelques pouces du fond du réservoir, il reste toujours une petite flaque toxique au fond qui, si elle est laissée à elle-même au fil des années, cause de l’oxydation qui rongera les parois de ce dernier. Ce n’est donc qu’une question de temps avant qu’un trou se forme et que la boue toxique contamine la terre environnante. 

Dans de nombreux cas, le réservoir est enfoui près de la maison, ce qui augmente les chances que les contaminants se fassent un chemin jusqu’aux drains de la résidence. Si c’est le cas, vous remarquerez une odeur très forte. Un inspecteur en bâtiment certifié peut cerner le problème avec certitude et vous informer des choix en matière de décontamination.

 

Des méthodes sans excavation

Certaines méthodes sans excavation sont présentement en développement : 

  • la biorestoration (l’injection d’agents biologiques dans le sol);  
  • la phytoremédiation (l’utilisation de plantes pour neutraliser la contamination); 
  • l’oxydation chimique (un traitement à l’oxygène qui stimule la biodégradation); 
  • la biorespiration ou l’extraction multiphase (l’aspiration des liquides et le pompage d’air simultanés); 
  • l’injection d’air dans l’eau (favorise la dégradation des hydrocarbures).

 

L’importance de faire un suivi de votre système de chauffage

Peu importe la contamination, il est important de déterminer d’abord le type de contaminant qui est présent. Par la suite, vous serez en mesure de choisir les mesures à prendre. Que vous décidiez de conserver ou non votre système de chauffage à l’huile, le suivi et l’entretien de vos installations sont primordiaux pour votre sécurité et celle de l’environnement! 

 

Précédente